Meilleurs vœux

Cher public, chers partenaires,

En ce début année 2021, c’est avec joie et une grande émotion que je prends la direction du Théâtre des Quartiers d’Ivry, Centre dramatique national du Val-de-Marne, avec Anne-Françoise Geneix à mes côtés au poste de directrice adjointe. Une maison, chère à mes yeux, qui m’a vu grandir au fil du temps, une maison où j’ai esquissé mes premiers pas d’auteur metteur en scène. Aujourd’hui, je suis fier de m’inscrire dans cette filiation de directeurs artistes-artisans qui se sont succédé à la tête de ce théâtre depuis de nombreuses années.

Je profite de cette occasion pour vous adresser mes vœux les plus sincères et surtout souhaiter à tous la force et l’enthousiasme nécessaires pour traverser cette crise sanitaire aux allures parfois de scénario de science-fiction.

L’absence de perspectives à court et moyen terme, nous maintient encore dans un brouillard très prégnant. Mais je sais également que je suis entouré d’une formidable équipe sur laquelle je peux compter et d’un public fidèle, très attaché à cette merveilleuse institution et à son histoire.

Malgré ce contexte inédit qui nous oblige à annuler, non sans douleur, bon nombre de spectacles, nous continuons malgré tout à maintenir la flamme du désir et de la passion pour que vive encore et toujours cette « fabrique des imaginaires ».

Des artistes continuent de répéter leur prochaine création et sont accueillis en résidence. D’autres interviennent auprès de la jeunesse dans les établissements scolaires et à l’Atelier théâtral. Nous continuons également nos échanges réguliers entre les différentes structures culturelles, dans le cadre du Chariot d’Ivry, pour inventer des surgissements poétiques dans différents espaces publics de la ville.

Je tiens également à saluer le formidable travail accompli par Licinio Da Costa, pour son engagement et sa ténacité, et qui lors de sa direction par intérim a su conserver le cap avec force et conviction. Je tiens à le remercier chaleureusement.

Pour 2021, je fais le vœu que l’on puisse vous retrouver au plus vite dans nos murs, que l’on puisse enfin nous serrer les uns contre les autres dans les salles, nous embrasser, nous faire la bise, tout simplement que l’on puisse à nouveau célébrer la vie !

 
Nasser Djemaï